Comment préparer un entretien pour une école ?

Si certaines écoles ne classent les candidats qu’à l’aide de leur dossier, nombreuses sont celles qui font passer un entretien (écoles d’ingénieur, de commerce, BTS). Il permet à l’école de s’assurer que vous êtes un candidat motivé, et que votre choix de formation correspond à votre projet. L’école doit avant tout recruter les profils les plus susceptibles de réussir dans cette formation pour parfaire les résultats de l’établissement et contribuer à sa bonne réputation. Il permet de différencier un élève qui désire tout particulièrement l’école d’un candidat qui a postulé simplement pour avoir une “voie de secours”. Maintenant que vous avez bien saisit les enjeux de l’entretien, comprenez que, selon les écoles, il peut vous placer avant un élève au dossier à priori bien meilleur que le votre. Alors, l’entretien est votre meilleure arme pour intégrer l’école de vos rêves : on ne l’improvise pas, on le prépare, avec sérieux.

Se connaître ne suffit pas, il faut être capable de se vendre

Le grand piège des entretiens d’écoles dans lequel tombent de nombreux candidats est de penser que, puisqu’on se connait, il n’y a pas besoin de se préparer, l’improvisation suffirait. C’est une erreur. Le recruteur rencontre de nombreux candidats, il ne retiendra votre profil qu’à condition de l’avoir marqué. Pour cela, vous devez avoir des arguments “en béton” pour vous vendre en quelques phrases. Le mauvais candidat parlera longtemps pour “rabâcher” ce que tous les autres ont déjà énoncés (“je suis motivé”, “je suis sérieux”, soit, comme tous les autres candidats, mais pourquoi vous ?). Vos arguments doivent être uniques et convaincants.

Pour vous vendre correctement, vous devez d’abord préparer quelques questions types, souvent posées en entretien. Voici quelques exemples qui vous servirons :

  • Pourquoi vous et pas quelqu’un d’autre ?
  • Quelles sont vos qualités ?
  • Quels sont vos défauts ?
  • Pourquoi pensez-vous réussir dans cette formation ?

Vous devriez être capable, à la fin de votre préparation, de connaitre quasiment par cœur vos réponses !
L’idéal est de préparer pour chacune trois arguments uniques et convaincants. Ils peuvent se baser sur votre expérience qui témoigne de vos aptitudes, de votre caractère, etc.

Par exemple, pour préparer mes entretiens en classe préparatoire intégrée d’école d’ingénieur, j’ai décidé de me différencier des candidats avec trois arguments. D’abord, issu d’une année de Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles, j’ai adopté une méthodologie de travail efficace et rapide, développé une capacité d’adaptation importante et suis habitué à une charge de travail conséquente. De plus, ma passion pour l’informatique et mes différents projets dans ce domaine me permettent d’avoir une première approche solide des notions abordées dans cette formation. Enfin, au cours de ma scolarité, j’ai toujours aidé mes camarades, et notamment en informatique où je me sentais le plus à l’aise. Cette attitude motrice fait de moi un élève qui contribue à l’acquisition des savoirs au sein de la classe et à un climat favorable à l’entraide, nécessaire pour la réussite de la promotion.

Quant à vos défauts, n’essayez pas d’y dissimuler de “fausses qualités” telles que “perfectionniste”, vous fâcherez le recruteur qui verra que vous ne jouez pas la carte de l’honnêteté. Essayez plutôt d’avouer quelques défauts, et soulignez surtout ce que vous en retenez, vos efforts pour y remédier et ce que vous avez déjà amélioré sur ces points. Le recruteur vous verra honnête, capable de vous remettre en question et surtout capable de progresser et d’apprendre de vos erreurs. Cela montrera votre grande capacité d’adaptation.

A moins d’avoir l’air de réciter une poésie, le recruteur ne vous reprochera jamais d’avoir préparé vos réponses, au contraire, c’est surement ce qu’il espère avant de vous recevoir.

Vous devez connaître parfaitement le parcours que vous voulez suivre

Il est fondamental de montrer au recruteur que vous savez pourquoi vous choisissez cette formation. Vous devez comprendre les enjeux de celle-ci et des métiers éventuels qui en découlent. Pour une formation d’ingénieur, vous devez bien connaitre ce qu’est un ingénieur, et quelles sont ses missions. Vous devez savoir les sujets abordés dans la formation, les spécificités de la filière choisie, etc. Vous trouverez ces informations sur le site web de l’école et sur Parcoursup par exemple.

Il est aussi essentiel de connaitre l’école et ses points forts. Vous devez montrer au recruteur que votre choix n’est pas un choix de secours mais qu’il porte bien sur les atouts de l’école. Vous pouvez consulter notamment le site web de l’école, ou des classements, pour voir en quoi votre formation est excellente. Ca peut être la proximité avec les entreprises, la part d’élèves en alternance, la bonne insertion à l’étranger, etc.

L’essentiel est de montrer que vous avez aussi vos bonnes raisons de rejoindre cette école et pas une autre. Ayez donc des arguments uniques, évitez ceux qui correspondraient à la plupart des écoles. Vous pouvez réciter quelques chiffres approximativement, mais n’ayez pas l’air d’avoir volontairement appris par cœur. Ils doivent illustrer vos arguments.

Préparez quelques questions

Lorsque le recruteur vous demande si vous avez des questions, vous n’avez pas finit, c’est là que beaucoup se joue. Montrez votre intérêt pour l’école en posant des questions cohérentes. On a toujours des interrogations sur les écoles qui nous attirent, tout n’est pas sur internet. Vous pouvez par exemple demander quels sont les profils types au sein de votre formation. N’hésitez pas à poser toutes les questions que vous aviez en tête en vous renseignant sur l’école, vous montrerez que vous vous projetez déjà dans la formation.

Finalement chaque entretien doit être préparé de manière unique. Gardez en tête que vous devez vous vendre et montrer au recruteur que vous leur apporterez quelque chose, que vous serez un élève moteur au profil tout à fait correspondant à leurs attentes. Montrez lui que vous ne quitterez pas la formation en plein milieu et que vous savez où vous vous dirigez. Surtout, restez vous-même ou vous donnerez une mauvaise impression. Soyez détendu, posé, parlez calmement et distinctement. Adoptez une tenue descente sans en faire trop, soignez votre posture et votre style.

N’hésitez pas à commenter cette publication si vous avez des questions ou des remarques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.